Les infirmes et les contrefaits

Autrefois la médecine faisait ce qu'elle pouvait, nombreux étaient les campagnards qui, de naissance ou suite à un accident étaient handicapés.

Pourtant, comme si l'évocation de cette différence gênait, les santonniers ne représentent que rarement des santons de ce type. Pas ou peu de personnes faisant usage de béquilles ou avec un pilon, pas de personnes amputées, alors que c'était souvent la seule manière de sauver un blessé... N'oublions pas non plus tous les anciens soldats qui rentraient chez eux après la guerre et pas toujours en entier

Seul Flore fait un bossu en 10 cm que vous pouvez voir sur cette photo. Le suivant, trouvé sur un vide-grenier, n'est pas signé.



16/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres