Le jouguier

Voici un sujet de santon rarement traité, celui-ci est de l'atelier Fontanille.

En agriculture, l'usage des bovins est essentiel, ce sont eux qui tirent la charrue et il est important de bien les ateler pour leur donner un maximum de puissance et donc d'efficacité.

Le joug est fabriqué sur mesure pour chaque animal. Cette double pièce de bois solide mais réalisée dans un bois léger est ajusté sur la nuque des boeufs puis fixé au front et à la base des cornes avec des courroies de cuir.

Pour travailler le jouguier utilise essentiellement une herminette, qu'on voit dans la main du santon. Il s'installe le plus souvent à genoux le temps de tailler la pièce, car il travaille chez le client qui lui fournit toujours le bois et la scie trop encombrante à transporter. Il part généralement d'un tronc de 30 à 35 cm de diamètre par 1.50 mètre de long dans lequel il fait une ébauche qu'on essaye aux animaux. Une fois cela fait on ajuste précisément le joug pour qu'il ne risque pas de blesser les bêtes. Dans certaines régions on flambait le bois pour le durcir avant de l'huiler pour aider à sa conservation. Toutes ces opérations ne durent pas plus d'une journée.

Avec l'apparition des tracteurs, les atelages de boeufs ont peu à peu disparu même s'ils demeurent de nos jours employés à quelques tâches spécifiques comme le débardage du bois. Tout naturellement les jouguiers ont suivi ce mouvement. 



17/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres