La femme enceinte

Etrangement les santonniers représentent peu de femmes enceintes.

Elles étaient pourtant bien plus nombreuses autrefois que de nos jours. N'oublions pas que jusqu'à la guerre de 14 les femmes mettent souvent au monde au moins 7/8 enfants et couramment une quinzaine. La mortalité infantile, qui fait que dans les milieux les plus pauvres moins de la moitié des enfants parviennent à l'âge adulte, l'absence de moyens efficaces de contraception et les principes religieux font qu'une femme mariée multiplie les grossesses.

Ceci sans même parler des nombreuses jeunes femmes qui attendent un enfant hors mariage. Ce n'est pas tant qu'elles ne souhaitent pas d'ailleurs épouser le père du bébé mais bien plus leur soumission à l'autorité paternelle qui les en empêche. On voit beaucoup de jeunes hommes déclarer la naissance de leur enfant illégitime voire de leurs enfants, et se marier quelques années plus tard avec leur mère en les légitimant. Au XIXe siècle un homme n'est majeur pour se marier qu'à 25 ans, une fille à 21 ans. Malgré cela les jeunes gens ne peuvent pas se marier librement, ils doivent demander même après cet âge l'accord de leurs parents voire de leurs grands-parents. Toute une longue procédure est alors prévue. Il faut multiplier les actes délivrés par notaires aux parents. Ceci explique les nombreux mariages de couples ayant atteint la trentaine !

Alors, mesdames et messieurs les santonniers, pensez donc à cette situation et créez un peu plus de femmes enceintes !



16/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres