Comment améliorer une construction

Il y a quelques années j'avais construit une église pour la crèche. La taille des santons ne permettant pas d'en trouver à la bonne échelle.

 

L'église d'origine 

 

L'essentiel de la structure est en carton plume, c'est-à-dire de la mousse rigide de polystyrène recouverte d'une couche de carton légèrement brillant.

 

Les vitraux ont été imprimés avec l'aide d'une imprimante jet d'encre sur du papier calque.

 

Le portail est la partie qui a demandé le plus de travail... Suivez bien !

La base des colonnes est un gros boulon, juste au dessus une rondelle, le tout entourant une baguette ronde en bois, en haut de nouveau une rondelle puis un chapiteau découpé dans du polystyrène. L'arcade est en fil électrique de deux épaisseurs différentes. Enfin le tympan est orné d'un Christ en majesté et de deux anges créés par un ami en argile séchant à l'air...

 

L'oculus, la fenêtre ronde est entourée elle aussi d'un fil électrique et un arc a été fait dans le même matériau au dessus de la cloche.

 

La cloche provient de chocolats de Pâques et l'axe est en balsa.

 

Le toit est fait de baguettes demi-rondes coupées à la bonne longueur posées sur une charpente en bois.

 

Voici l'église dans son dernier état avant amélioration :

 

 

 

Elle est alors peinte en beige sale, en fait un beige clair pâtiné avec de la teinture à bois... Le léger granité qu'on ne voit pas sur la photo est du au fait que l'église a été avant peinture recouverte d'un papier peint à léger relief.

 

C'est son aspect trop lisse qui ne me convient plus. En plus sa couleur ne s'intègre pas bien avec d'autres constructions.

 

Première opération donc lui donner du relief.

 

Pour cela j'ai récupéré des chutes de carton plume de 5 mm que j'ai coupé au cutter dans le sens de l'épaisseur. Evidemment la découpe est un peu aléatoire et cela donne finalement un effet plus réaliste aux "pierres".

Une fois le carton plume dédoublé, j'ai découpé des "pierres" avec des ciseaux.

Puis je les ai collées à la colle à bois sur tout l'édifice.

Le tympan lui a reçu une couche de blanc cassé.

Voici le résultat :

 

 

 

 

Evidemment il n'est pas question de laisser les choses en l'état...

 

La peinture 

 

Première étape, peindre les joints, pour cela toute l'église reçoit une couche de gris moyen, en insistant bien pour que la peinture pénètre entre les fausses pierres.

Le tympan est volontairement laissé tel quel car je veux qu'il soit légèrement plus clair au final et donc davantage mis en valeur. Idem pour le socle qui figure le "parvis" et sera ainsi légèrement différent des pierres de l'église. C'est un petit truc pour simuler le fait que la lumière ne vient pas de la même manière sur des pierres posées verticalement et horizontalement.

 

Voici ce que cela donne :

 

 

 

Etape suivante, éclaircir les pierres rendues trop sombres par la peinture grise dont elles ont été recouvertes alors que je m'acharnais à remplir les joints de gris ! Si on les laisse grises, l'ensemble sera plus foncé et en plus trop uniforme.

Je procède alors par brossage. Pour cela il vous faut un pinceau brosse et de la peinture acrylique. On trempe le bout de la brosse dans la peinture et on l'assèche sur du papier journal par exemple. Quand il reste peu de peinture on passe le pinceau sur les endroits qu'on souhaite éclaircir.

 

Les joints demeurent gris mais l'ensemble s'est éclairci...

 

 

Ce n'est pas encore terminé...

Il faut maintenant donner la teinte un peu blonde que je recherche.

Pour cela je brosse grassement une couche de beige sur les fausses pierres.

Cette couche sèche, je passe une couche de marron avec une brosse très sèche, cela fait ressortir les irrégularités du relief.

Le socle et la marche reçoit aussi une couche de beige et un patinage marron...

Le toit a reçu lui une couche de terre de sienne puis plusieurs patinages de plus en plus clairs et irréguliers.

 

Voici le résultat final :

 

 

Il ne reste plus qu'à remettre les portes, après avoir vieilli les ferrures. Et la vieille église a retrouvé une nouvelle jeunesse !

 

Autres applications

 

Cette technique que j'ai appliqué à un bâtiment que j'avais construit peut aussi s'appliquer à ces constructions toutes simple qu'on peut trouver dans le commerce pour quelques euros...

 

L'abri de cette crèche par exemple a été transformé, il était originellement jaune comme recouvert de crépi et était surmonté de trois touffes de mousse !!!

 

 

Le voici après sa rénovation.

 

 

Il contient une crèche de santons puces, elle même réalisée avec une boite d'allumettes, les grosses, celles dite de ménage, cela vous donne une idée de l'échelle.



07/11/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres